vendre maison
Publié le 8 Octobre 2014 à 17h15 - 1537 aff.

Avoir une bonne étanchéité à l’air

Le succès d’une étanchéité à l’air d’un projet dépend de plusieurs facteurs qui vont en même temps garantir sa pérennité et l’enveloppe de l’édifice, à savoir : la mise en place des systèmes adéquats comme les écrans et les membranes ainsi que l’utilisation des accessoires tels que les mastics d’étanchéité, les joints, les adhésifs.

Les composants des systèmes et la qualité de mise œuvre

Les composants des systèmes et la qualité de mise en œuvre sont les paramètres qui doivent être prises en compte, car l’imperméabilité à l’air d’un bâtiment s’ensuit. En effet, les jonctions et tous les points singuliers de la construction ne doivent pas être passée sous silence, mais doit être traité avec une particulière attention, nous pouvons citer par exemple :

  • Le traitement des boîtiers électriques tels que prises et interrupteurs ainsi que du tableau électrique.
  • Le traitement des trappes d’accès aux combles, des caves ainsi que des coffres de volets roulants.
  • La jonction des façades avec les refends, avec les planchers, la toiture, les angles de murs, ainsi qu’avec les ouvertures comme les fenêtres, portes, lucarnes…

Le traitement de l’étanchéité à l’air

Selon la caractéristique de l’édifice, le traitement de l’étanchéité peut varier :

  • les constructions « ouverts » comme les maisons à ossature bois associent en même temps l’étanchéité à l’air et l’isolation thermique.
  • Les constructions dites maçonnées comme les briques et parpaing, doivent se préoccuper avant tout sur l’étanchéité à l’air des parois verticales. Pourtant, la plupart des constructions actuelles laissent voir des défauts de construction tels que jonction murs/toiture, murs/planchers entraînant une importante dégradation de l’étanchéité à l’air des parois.

Il existe donc des solutions à l’étanchéité à l’air en fonction du type de paroi, à savoir :

  • Des techniques qui associent l’isolation performante à des membranes d’étanchéité à l’air ou un pare-vapeur avec l’ensemble des pièces techniques dédiées.
  • Des systèmes de pare-vapeur assurant à la fois étanchéité à la vapeur d’eau et à l’air
  • Des solutions humides à projeter support avant isolation,
  • Des pièces dédiées (adhésifs adaptés et durables, œillets, joints de calfeutrement, boîtiers étanches, mastics acryliques, mousses résilientes, etc.).

La performance de résultat de l’étanchéité à l’air sera obtenue par l’évaluation préalable des systèmes peu importe la solution technique adoptée en maintenant en même temps leurs performances pendant la durée de vie de l’ouvrage. Évaluer les actions de chaque corps de métiers à partir de la conception de l’ouvrage jusqu’à la maintenance en exploitation à l’aide d’un opérateur agréé afin de le comparer avec les exigences réglementaires.

source : http://www.harmonie.fr