vendre maison
Publié le 8 Novembre 2020 à 11h31 - 317 aff.

Les avantages fiscaux d'une assurance vie

L’assurance vie est un produit d’épargne très prisé par beaucoup de Français. Il faut dire que c’est une manière simple de mettre de l’argent de côté et de parer à toute éventualité. Il existe ainsi quelques avantages fiscaux à opter pour cette option.

Fiscalité des plus-values

Les assurances vies ont l’avantage de ne pas être des épargnes bloquées. Il est alors possible de réaliser des retraites à tout moment. Mais le faire qu’au bout de 8 ans possède certains avantages. Avant ce délai, les plus-values sont considérées comme des revenus imposables à l’impôt sur le revenu. À partir de la 8ème année donc, aucun prélèvement fiscal ne serait fait sur les plus-values si elles n’excèdent pas les 4 600 euros pour les célibataires et le double pour les personnes en couple (soit 9 200 euros). Dans le cas contraire, si le plafond est dépassé, la taxe s’élèvera à pas moins de 7,5 %. En savoir plus sur le site assuranceviescpi.fr.

Fiscalité à la transmission

Une clause bénéficiaire existe dans tout contrat d’assurance vie. Une personne est désignée pour bénéficier des primes accumulées en cas de décès du souscripteur. Cela s’apparente à de la succession, mais dans le cadre de cette épargne justement, il n’y a pas de droit à payer. Mais il y a un certain plafond si le bénéficiaire n’est pas un conjoint, ou des frères et sœurs vivant sous le même toit que le souscripteur.

En effet, les bénéficiaires qui ne sont pas cités ci-dessus doivent se soumettre à une fiscalité variable en fonction de l’âge de début de versement des primes. Si cela à commencer avant 70 ans, il n’y a toujours pas de droits de succession à condition de ne pas dépasser un montant de 152 000 euros. Si le bénéficiaire reçoit plus que cela, il existe alors une imposition de 20 % et au-delà de 902 838 euros, le taux monte à 25 %. Après l’âge de 70 ans, les droits de succession sont supprimés jusqu’à 30 500 euros de versement.

Grâce à l’assurance vie alors, il sera possible de ne pas payer d’impôts sur les revenus qu’il génère sous certaines conditions. Une bonne manière de transmettre aussi son patrimoine sans se ruiner avec les droits de succession.