vendre maison
Publié le 25 Juin 2014 à 10h06 - 1649 aff.

Ravalement de façade à Versailles

La ville de Versailles fait figure de pionnière dans le ravalement de façade en encourageant la réhabilitation de nombreux de ses bâtiments. En effet, le ravalement des façades concourt véritablement à l’embellissement de la cité et c’est donc tout naturellement que la ville aide les Versaillais à réhabiliter leur demeure par une recherche assidue de l’esthétisme. Dans cette optique, la ville organise tous les ans un prix du ravalement de façade qui récompense la qualité esthétique mais aussi technique des projets de ravalement de façade locale.

Cette politique de valorisation et de protection permet ainsi de préserver le patrimoine architectural de la cité où syndicats professionnels, bénévoles comme entrepreneurs et maîtres d’œuvre travaillent mains dans la main. Une fois par an le prix du meilleur ravalement de façade est donc remis aux 19 meilleures réalisations, jugées par un jury d’experts en bâtiment. 19 chantiers qui se distinguent des autres par la qualité du travail mené.

ravalement Versailles

Pour aider les Versaillais dans cette démarche, les pouvoirs publics ne manquent pas de conseiller leurs citoyens, et notamment via la Maison de l’architecture et du patrimoine qui accompagne tout au long de cette compétition les projets de restauration sur les bâtiments anciens.

Mais Versailles on la connaît surtout pour son château, fleuron du patrimoine architectural et historique français. Sa construction débute en 1623 par la simple construction d’un pavillon de chasse, destiné à accueillir le Roi Louis XIII. Puis brique par brique et pierre par pierre, la demeure s’agrandit avec la construction de nouveaux bâtiments qui viennent s’ajouter à la structure initiale.

Avec aujourd’hui plus de 3 siècles d’existence, le château de Versailles, marqué par l’usure du temps et par les millions de touristes qui s’y amasse chaque année, s’offre un lifting de ses façades extérieures et de ses décorations intérieures. Un projet de rénovation monumentale qui s’achèvera en 2020 et qui aura duré 17 années pour un budget total de 500 millions d’euros.